Comment organiser sa succession ?

En tant qu’être humain, on lutte pour posséder une multitude de bien. Cependant, ils ne pourront nous accompagner à notre mort. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire de transmettre son patrimoine pour que d’autres en prennent soin. Comment organiser sa succession ? Nous allons en parler ensemble dans cet article.

Estimer son patrimoine

Pour pouvoir bien organiser votre succession, vous devez faire la liste de tous vos biens et tous vos actifs. Pour n’en oublier aucun, vous devez vous mettre au calme et lister tout ce que vous possédez et que vous souhaitez transmettre. Ce recensement est la base de l’établissement de la valeur de votre patrimoine.

Une fois que vous avez la liste de tout ce que vous possédez, vous devez estimer leur valeur totale. En d’autres termes, vous cela consiste à les valoriser et les additionner afin d’en dégager une valeur totale brute. Ce n’est qu’en suite que vous en dégagerez les charges comme la fiscalité pour obtenir la valeur totale de ce que pouvez transmettre par succession.

Vous devez inclure tout ce qui est en votre possession propre dans vos calculs. En général, il s’agit de bien comme l’immobilier, les meubles, les bijoux de valeurs et les différents véhicules. Mais cette liste devra également comprendre les comptes bancaires où vous avez des droits, vos livrets d’épargne ainsi que vos actions d’entreprise.

Rédiger un testament

Pour éviter tout malentendu, il est conseillé de rédiger un testament. C’est un document qui permettra à vos proches de prendre connaissance à votre décès de vos dernières volontés concernant la gestion de votre patrimoine. Il doit être rédigé à la main pour être valide aux yeux de la loi. Vous pouvez également faire un testament authentique en dictant vos volontés à un notaire devant deux témoins.

Vous devez également faire une liste de tous vos légataires. Ce sont les personnes que vous désignerez en tant que vos héritiers. Même si aux yeux de la loi, vos enfants et votre conjoint sont prioritaires, vous pouvez également désigner d’autres personnes de votre choix pour succéder à votre patrimoine. Pour qu’il n’y ait pas de zone d’ombres, vous devez disposer des informations complètes de chaque légataire.

Une fois toutes les données nécessaires en main, vous devez faire le partage en donnant le maximum de précisions sur les legs. C’est une étape importante pour éviter les tensions plus tard. Pour ce faire, vous devez désigner clairement le nom de l’héritier qui recevra un bien en particulier suivi des détails complets de celui-ci.

Organiser ses funérailles à l’avance

Votre succession concerne également la prise en charge de vos funérailles. Pour cela, vous avez le choix entre souscrire à une assurance en prestation et une assurance en capital. Dans les deux cas, vous devez désigner les bénéficiaires et les responsables qui veilleront à l’accomplissement de vos dernières volontés.

Il existe une différence spécifique entre un contrat en prestations et un contrat en capital. Pour le premier, votre famille sera dispensée de l’organisation de vos obsèques, car vous aurez tout organisé à l’avance en contractant avec une agence de pompes funèbres. Pour la deuxième, vos proches bénéficieront d’un capital versé mensuellement dont ils peuvent s’en servir comme bon leur semble, y compris organiser vos funérailles.

Dans les deux cas, vous devez tout payer à l’avance. En ce qui concerne le contrat en capital, vous devez verser en une seule fois, mensuellement ou annuellement une cotisation auprès d’un établissement qui propose ce service. Quand le jour de votre décès sera là, vos proches pourront débloquer la somme en 48 h ou moins.

Confiez la responsabilité de sa succession à un notaire

Pour assurer la protection de votre testament, vous devez vous rapprocher d’un notaire. Ce dernier s’occupera de vérifier et d’enregistrer vos dernières volontés auprès d’un organisme spécialement conçu pour cela. Il pourra également vous encadrer dans les démarches à accomplir pour que votre succession se fasse dans les règles.

Au décès du testateur, c’est le notaire qui s’occupera d’assurer sa succession. Il procédera à l’ouverture et à la lecture du testament devant les légataires désignés par le défunt. De plus, il s’occupera des démarches permettant à chacun de recevoir ce qui lui a été légué.

2 mois ago

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *