Comment éviter que mon chien court après les vélos

Comment éviter que mon chien court après les vélos ?

Mon chien court après les vélos, que faire? Voilà un article dédié spécialement aux « Dog-Lovers », plus précisément ceux qui ont un chien un peu têtu  lors des promenades. Il arrive qu’en croisant des cyclistes, votre chien ne peut pas s’empêcher de vouloir lui courir après. Je vous propose quelques conseils pour remédier à tout cela et de retrouver une certaine sérénité lors de vos sorties en compagnie de votre chien.

Pourquoi mon chien court-il après les vélos ?

Il est important de savoir le « pourquoi » avant le « comment ». Une fois que vous avez identifié l’origine du problème, il vous sera plus facile de trouver la solution adéquate. Voici quelques causes pour vous éclaircir les idées, et en même temps je vous proposerais la solution correspondante.

Problème 1 : Le chien ne s’est pas suffisamment dépensé

Selon la race, il existe des chiens qui ont des instincts naturels à courir sur tout ce qui bouge, y compris les vélos. Nous avons par exemple les races de travail:

  • les chiens de garde,
  • ceux de troupeau,
  • les chiens de chasse

De nos jours, les adoptants choisissent ces races, non pas pour garder des troupeaux, mais pour sa beauté, pour son intelligence, pour ses facilités d’apprentissage, etc. Un Border Collie qui dispose d’un fort instinct de rassemblement, s’il ne s’est pas suffisamment dépensé, il est tout à fait normal qu’il veuille évacuer toute son énergie en lui en voyant un vélo qui passe.

Solution 1 : Toujours répondre aux besoins de votre chien

Peu importe sa race, éduquer son chien n’est pas une tâche facile. Il est de votre devoir, en tant que maître, de permettre à votre fidèle compagnon de se dépenser que ce soit physiquement, ou mentalement, ou même avec quelques exercices d’odorat.

Si par contre, il s’agit d’un chien de troupeau ou de chasse, à vous de lui trouver des activités qui répondent à son instinct. Un chien de troupeau trouvera son bonheur dans des activités qui développent la prise d’initiative. Pour les amoureux des chiens de berger, une activité de conduite de troupeau peut être simulée dans le jardin où les animaux sont remplacés par des ballons. Et pour un chien de chasse, des activités de pistage lui conviendraient parfaitement.

Problème 2 : Relation non optimale avec le chien

À chaque fois qu’un vélo passe, il préfère se défouler là dessus que de rester avec vous. À croire qu’à ses yeux, vous n’êtes pas si important qu’un vélo… C’est désagréable comme sensation! Le truc c’est qu’on ne peut pas gagner son intention face à certaines stimulations dans les rues.

Solution 2 : Apprenez votre chien à vous écouter

Si lors de vos balades, vous voyez au préalable qu’un vélo va passer, détournez l’attention du chien. Par exemple en lui offrant des friandises dès qu’il vous regarde. Ce geste va créer en lui, progressivement, l’envie de toujours vous regarder. Si je regarde mon maître, j’aurai une récompense. Le chien ne courra pas après le vélo!

3 semaines ago